Typologie des tâches et télétravail

Pour s’organiser ou organiser un service, il convient de classer les tâches à réaliser selon qu’elles sont :
– télétravaillable ou non
– planifiable ou non

Les tâches télétravaillables sont toutes les tâches numérisées (informatique, bureautique, téléphonie,…) qui n’ont pas un trop grand niveau de confidentialité (exit les tâches “militaires”)

Les tâches non télétravaillables sont toutes les tâches qui comportent une dimension physique : utiliser une machine, déplacer des objets, accueillir des personnes, nourrir des animaux, etc

Cette première typologie doit être complétée par une seconde qui distingue les tâches planifiables ou non.

En effet, les tâches non télétravaillables planifiables ne sont pas délicates à gérer. On ne télétravaille pas le jour où cette tâche doit être réalisée. Par exemple , je dois recevoir un client sur site, la semaine prochaine, le jour de mon télétravail. Je serais donc sur site.

En revanche, les tâches non télétravaillables et non planifiables posent problème, car si la tâche arrive alors qu’on est à la maison, on ne peut donc l’effectuer. Par exemple, une machine tombe en panne, je suis l’expert qui sait la réparer, et je suis en télétravail.

Il faut organiser à l’avance des solutions pour régler ce type de difficultés. Les solutions possibles sont nombreuses :
– revenir sur site
– demander à un collègue,
– guider un collègue à distance,
– reporter la tâche,
– rendre ce type de tâche télétravaillable,
etc

Chaque solution présente des avantages et des inconvénients qu’il convient d’évaluer.

Chacun à son niveau, et le manager au niveau du service, doit repérer les tâches non télétravaillables et non planifiables afin de prévoir un plan B, plutôt que de réagir en catastrophe.

Par MATTHIEU BILLETTE DE VILLEMEUR

Fondateur et animateur de teletravail.fr et Catalogue Teletravail.fr Formation au télétravail : création d'entreprise, management de télétravailleurs, mise en place du télétravail, télétravail salarié